Découvrez GUIbot, outil pour vos tests automatisés - It-revue
506
post-template-default,single,single-post,postid-506,single-format-standard,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-11.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive
Test automatisés avec GUIbot - It-revue

Découvrez GUIbot, outil pour vos tests automatisés

À l’ère du numérique, la notion de qualité du livrable se place au cœur de toutes les solutions. Site web, application ou solution SAAS, tous requièrent désormais le recours à un test automatisé. Tour d’horizon sur cette pratique innovante et les solutions apportées par GUIbot, un outil de test automatisé.

 

Test fonctionnel, une étape incontournable

Comme son nom l’indique, un test fonctionnel est un procédé pour « tester une fonctionnalité » d’une solution digitale. Toutefois, force est de mentionner que cette pratique n’est pas un test du rendu final, bien que les résultats peuvent être similaires. Elle intervient plutôt sur les différents parcours de l’utilisateur, via des simulations.

Un test fonctionnel est de ce fait utile dès le début du projet, jusqu’à sa finalité.

Depuis longtemps, les tests manuels ont été assurés par l’équipe de testeurs. Or, au fil des utilisations, l’on s’est rendu compte qu’ils leur font perdre un temps précieux, du fait qu’ils soient répétitifs et laborieux. En outre, certaines fonctionnalités de la solution numérique peuvent ne pas être testées. Ce qui entraîne indéniablement un risque de régression non-négligeable.

C’est ainsi que les tests automatisés ont vu le jour.

 

Les tests automatisés avec GUIbot

Le nombre de tests automatisés à effectuer dépend principalement de la complexité du projet numérique. Le premier avantage avec l’outil de test automatisé, c’est qu’il permet un important gain de temps. En effet, une fois les données renseignées, les tests peuvent être rejoués autant de fois que nécessaire. Pour cela, il convient d’entrer les informations relatives au projet, comme les navigateurs, les résolutions, l’url ainsi que les autres paramètres techniques.

En réalisant les scénarios personnalisés, manuels ou via recorder, le testeur pourra détecter la présence d’un bug ou d’une régression, en plus de l’écriture des tests. Avec GUIbot, les rapports de test sont directement archivés, avec le plus de détail possible (résultats, screenshot ou encore déroulement). Il est même possible de les consulter ultérieurement, dans l’historique.

Durant le paramétrage et l’insertion des données, l’idéal est de déterminer en amont les parcours utilisateur les plus importants du projet, et ainsi en dégager les fonctionnalités impactées. L’essentiel est que l’outil peut avoir toutes les données pour cerner l’aspect fonctionnel et technique du projet. Deux parcours complémentaires sont à prendre en compte :

  • Le test du parcours bout à bout ;
  • Le test d’une fonctionnalité isolée.

Avec GUIbot, il suffit de programmer le créneau de tests et le tour est joué ! L’outil envoie une notification une fois le travail terminé. Ces données peuvent ensuite être partagées avec les collaborateurs. Il suffit de télécharger les rapports, soit sous forme Html soit format PDF. De cette manière, les développeurs pourront procéder efficacement aux modifications sur le projet numérique.

Le plus de GUIbot ? Les tests d’interface avant et après mise en production seront plus précis et ciblés. L’équipe verra son temps de test allégé, et ainsi mieux se concentrer et se focaliser sur les priorités. Enfin, l’archivage est l’assurance d’une meilleure traçabilité des actions déjà entreprises.

No Comments

Post A Comment