Top 5 des meilleurs logiciels ERP gratuits et payants - it-revue
353
post-template-default,single,single-post,postid-353,single-format-standard,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-11.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive
top 5 logiciels ERP

Top 5 des meilleurs logiciels ERP gratuits et payants

Les performances des logiciels ERP ne sont plus à démontrer. Ils deviennent même une nécessité pour les entreprises afin d’optimiser leur productivité. En effet, gérer toutes les tâches est une lourde charge quelle que soit l’activité de la société. Elles se trouvent alors dans l’obligation de renforcer leurs ressources. C’est à ce niveau-là que la mise en place d’un logiciel ERP devient indispensable. Un ERP assure le stockage et la gestion de toutes les données fonctionnelles des entreprises dans une base de données unique. La comptabilité, les RH, la gestion de stock… Cet outil innovant et très flexible allège considérablement les sociétés sur plusieurs niveaux. De plus, il s’étend même à la sauvegarde des données massives via des infrastructures Cloud. Nous avons sélectionné cinq logiciels ERP (gratuits et payants confondus) pour que vous puissiez avoir un aperçu des choix qui se présentent.

 

1- Odoo, la flexibilité comme mot d’ordre

Sans grand débat, Odoo est reconnu comme étant le progiciel le plus malléable qui soit. Son principe part de l’idée qu’à chaque besoin, il y ait une application. D’ailleurs, l’implémentation des outils qu’il offre est d’autant plus facilitée. Chaque application est interopérable avec d’autres et tous les processus sont présentés de manière à ce que la gestion se fasse automatiquement. D’un autre côté, Odoo pose comme objectif la convivialité à travers un framework unique. Aucun risque d’éparpiller les informations ! Dans cette ligne, ArkeUp est une société d’ingénierie informatique, partenaire gold Odoo. Logo Odoo et Dolibarr Ce titre certifie que la société, ainsi que sa filiale eTech, maîtrisent parfaitement la solution Odoo et qu’elles sont aptes à intégrer tous les modules proposés.  

2 – Dolibarr, un appui précieux pour les petites structures

Vous l’aurez deviné, le premier avantage de Dolibarr est sa convenance pour les entreprises de petite taille. Indépendantes, TPE, PME et startups, la gratuité du logiciel est un point fort non négligeable pour ces structures. Cela étant, le fait qu’il soit téléchargeable sur le web n’est pas suivi d’une connotation péjorative. En effet, l’outil est modulaire et ergonomique, affichant des solutions pour le moins complètes. Par ailleurs, les entreprises bénéficient d’une simplicité totale. De l’installation au développement, les démarches sont aisées et des guides sont déjà présents pour éviter toute complication. Des prestataires labellisés sont même mis en contact avec les sociétés pour les demandes d’intégration, de formation ou de développements spécifiques. Seul bémol, c’est que pour l’adapter à une société plus grande, il faudrait que le développeur en ait une connaissance poussée.

 

3 – Axelor, pour et avec les utilisateurs

Avec ses 10 années d’existence, Axelor tient une approche utilisateur optimale. Dans cette optique, il donne la possibilité à ses utilisateurs de modifier en quelques clics les applications dont ils ont besoin. En d’autres termes, il ne leur propose pas un développement spécifique, mais leur procure une base à modéliser selon leur choix. Par ailleurs, l’outil s’aligne avec les tendances du digital. Dans ce sens, il permet une navigation sur le web ainsi qu’une navigation sur mobile. Les fonctionnalités sont aussi collaboratives et l’interface vise à ce que la société ait Logo Axelor et Open Concertoune vue rapide et précise sur toutes les tâches. Facilité d’usage, simplicité et flexibilité sont les principaux engagements tenus par le progiciel.

4 – OpenConcerto, que l’essentiel pour les PME

Tout comme Dolibarr, OpenConcerto s’adresse surtout aux TPE et aux PME. Celles-ci ont le choix d’opter pour une version monoposte ou multipostes. La première est surtout idéale pour les TPE ou pour celles qui veulent découvrir le logiciel, tandis que la seconde est parfaite pour les PME. Les modules avancés par OpenConcerto sont assez larges. Ils permettent entre autres d’optimiser les ventes, d’organiser les processus, d’unifier les opérations, de développer des sites web et d’organiser les tâches. Son principal atout, c’est qu’il donne une vue d’ensemble. Grâce à cela, les entreprises peuvent avoir une réactivité par rapport à la situation des activités. Cependant, il est obligatoire d’installer OpenOffice 3 et Java pour pouvoir l’utiliser.

 

5 – Compiere, l’ERP robuste

Logo Compiere Parmi tous ces logiciels, Compiere a été classé en dernier lieu car il est plus axé sur le retail et l’industrie. Cela n’empêche qu’il présente plusieurs modules diversifiés. D’ailleurs, il se démarque par son fondement “multi” : multi-langues, multi-législations fiscales, multi-sociétés… Compiere a la particularité d’intéresser particulièrement les entités qui oeuvrent à l’international. Parmi celles-ci, on retrouve les organismes gouvernementaux, les ONG et les organismes à but non lucratif. Pour cause ? Le progiciel gère les processus financiers et organise les stratégies à grande échelle. De plus, ses modules sont adaptables à chaque besoin sans qu’une programmation minimale ne soit requise.

Notre avis sur le sujet :

Vous l’aurez compris, le choix d’un logiciel ERP repose strictement sur les besoins de chaque société. Cela étant, il vous faudra toujours des techniciens hautement qualifiés pour développer les solutions alignées avec vos attentes.

No Comments

Post A Comment