Facebook fait son entrée sur le marché du cloud gaming - It-Revue
592
post-template-default,single,single-post,postid-592,single-format-standard,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-11.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive
Facebook Gaming et cloud gaming de Facebook - It-revue

Facebook fait son entrée sur le marché du cloud gaming

C’est officiel, le réseau social Facebook se lance au cloud gaming ! Malgré son positionnement commercial encore très éloigné de la concurrence actuelle, l’entreprise de Zuckerberg a annoncé la disponibilité de son offre sur la plateforme Facebook Gaming, dans l’onglet « Jeux ».

 

Un lancement en douceur

Après l’application Facebook Rencontres en Europe, le réseau social Facebook a annoncé fin de l’année 2020 l’arrivée de son offre de cloud gaming. N’intégrant aucun blockbuster vidéoluique, cette offre préfère se focaliser sur des petits jeux mobiles, totalement gratuits.

Au lieu d’essayer de se positionner à la hauteur des pionniers du genre comme Luna d’Amazon ou Google Stadia, Facebook préfère se faire un nom en ciblant un public plus large, plutôt que se focaliser sur la communauté restreinte des gamers.

Selon Jason Rupin, le vice-président de Play pour Facebook, l’entreprise n’entend faire acheter une manette pour ceux qui veulent jouer. En effet, les jeux peuvent se lancer directement sur mobile ou tablette, sans périphériques supplémentaires. Toujours les dires du vice-président de Play, « Nous ne promettons pas de 4K et de 60 FPS contre un abonnement de 6,99 dollars par mois. »

 

Les pseudonymes, enfin autorisés

Cette annonce est une grande première sur Facebook ! En effet, l’application autorise les utilisateurs à utiliser des pseudonymes et des avatars différents de leurs noms complets et de leurs photos de profil.

Par ailleurs, le compte Facebook du joueur est associé à son profil gamer, et reste visible de ses amis et des autres joueurs.

Le cross-play est également activé pour cette option. Concrètement, l’utilisateur peut retrouver la progression de sa partie ainsi que les achats qu’il a effectués entre la version cloud et celle téléchargée.

 

Priorité aux jeux sans problématique de latence

Facebook gaming ne serait sans le rachat de la société PlayGiga, une société espagnole de cloud gaming de 70 millions d’euros. Pour son lancement, Facebook a opté pour des jeux qui ne souffrent pas de latence, pour optimiser l’expérience des joueurs.

C’est ainsi que les jeux proposés dans le catalogue sont disponibles de suite, sans besoin d’installation. Facebook entend que l’essentiel est d’offrir la même expérience à tous les utilisateurs, même ceux propriétaires d’un téléphone très bas de gamme. Toutefois, comme les jeux sont assez gourmands en ressources, il faudra une connexion internet rapide pour un affichage et une interaction rapide.

Pour le lancement de cette version bêta, l’application propose dans son catalogue des jeux de sport, de cartes, de stratégie et de simulation, que sont :

  • Asphalt 9 : Legends ;
  • PGA Tour Golf Shootout ;
  • Mobile Legends Adventure ;
  • Solitaire : Arthur’s Tale.

Comme le souligne le réseau social, ce catalogue a vocation à se diversifier, dépendamment de l’évolution de la technologie cloud. Quant aux jeux d’aventure et d’action, il faudra attendre cette année pour les voir apparaître sur la plateforme. En effet, ils requièrent plus de techniques et leur temps de réponse entre un bouton d’action et la réponse du serveur risque d’être important.

 

Facebook : des engagements pour un nouveau service

Pour rassurer ses utilisateurs, Facebook décide de clarifier sa position dès le lancement de la plateforme.

Le réalisme comme leitmotiv de développement

Facebook sait qu’il a encore beaucoup à faire, beaucoup à améliorer. Pour ce service gaming, le réseau social ne veut faire des promesses qu’il ne pourra tenir. Qui sait ce que nous réserve le cloud gaming de demain ?

Le cloud gaming n’est pas un concurrent du gaming actuel

Dans son communiqué annonçant le lancement de Facebook Gaming, l’entreprise indique vouloir élargir le monde du jeu vidéo et non remplacer les services gamers déjà disponibles sur consoles ou PC.

Un service cloud gaming accessible au même endroit

Comme le dit Facebook, il est impossible de séparer son service cloud gaming. Ainsi, tous les jeux resteront visibles et accessibles au même endroit, dans l’onglet Jeux ou sur le fil d’actualités.

Uniquement des jeux gratuits pour le lancement

Pour son lancement, Facebook propose uniquement des jeux gratuits. Par ailleurs, il n’est pas à exclure que d’autres types de jeu fassent leur apparition, dans la perspective d’amélioration du service.

Facebook d’annoncer « Aussi fou que cela paraisse, les valeurs prônées par Facebook pour les jeux sociaux en 2010 sont presque identiques aux promesses des jeux cloud en 2020, à savoir un accès instantané sur n’importe quel navigateur pour jouer avec vos amis où que vous soyez. »

 

Des démonstrations pour faciliter l’utilisation du service

Pour Facebook, l’enjeu d’une publicité n’est pas dans la facilitation de l’accès aux jeux. En effet, ces jeux existent déjà sur la plupart des Smartphones. Ici, le concept ne se limite à la visualisation d’images ou de vidéos concernant un jeu. En effet, Facebook met à disposition d’un joueur une démonstration qui met en exergue une séquence de jeu. Ainsi, il pourra se faire une idée et aura peut-être envie d’accéder à la version complète du jeu.

Dans cette optique, Facebook avait déjà effectué une annonce concernant son partenariat avec Microsoft, afin de « donner accès aux jeux Xbox sur les appareils mobiles ». Cette démarche entre dans le cadre des publicités jouables.

En outre, le réseau social annonce que sa plateforme de jeu sera améliorée, de sorte qu’un joueur puisse accéder à plusieurs versions tournantes, à distance ou installées, sans qu’il ne perde ses progressions et ses scores. En effet, son profil joueur sera directement rattaché à son profil Facebook.

 

Système absent sur les iPhone et iPad

Jusqu’ici, Facebook Gaming est absent sur les appareils de la marque Apple. En effet, la marque à la pomme s’oppose au fait que d’autres, entreprisent viennent faire concurrence à sa boutique en ligne, avec la proposition de leurs propres catalogues. Elle contraint ainsi Facebook à passer par son navigateur Safari, une obligation que le géant des réseaux sociaux refuse pour l’instant.

 

Un lancement encore réservé aux États-Unis

L’accès à Facebook Gaming a commencé en Californie et au Texas, pour ensuite toucher progressivement l’ensemble du continent. En revanche, les informations concernant son déploiement en Europe n’ont pas encore été communiquées.

No Comments

Post A Comment