Guide ultime année 2021 de la rédaction web - It-Revue
668
post-template-default,single,single-post,postid-668,single-format-standard,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-11.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive
Rédaction web 2021 - It-revue

Guide 2021 de la rédaction web

Si l’on rédige pour le web, c’est pour être lu et pour convertir les visiteurs en consommateurs. Mais comment y aboutir en 2021 ? Tour d’horizon des techniques à adopter !

Étape de la préparation : asseoir la rédaction sur des bases solides

Pour pouvoir fournir des contenus web de qualité, la préparation s’impose. Elle accapare même autant de temps que la rédaction en soi.

1-  Définir le persona

Il s’agit du personnage représentant votre cible de manière imaginaire. Le persona a donc ses propres caractéristiques qu’il faut connaître. Pour la rédaction web, quelques points sont à éclairer sur le lecteur visé.

  • Qu’en est-il de son background personnel ? Cela inclut la catégorie d’âges, l’éducation, la situation familiale…
  • Dans quel cadre professionnel évolue-t-il ? La position au travail, les compétences, les revenus… doivent être déterminés.
  • Quels sont ses défis et objectifs ? Vous devez alors avoir une idée des challenges personnels et professionnels, ainsi que de la définition du succès de votre lectorat.

À ces points s’ajoutent le mode de consommation de l’information, les loisirs, le(s) pays concerné(s)… Une bonne définition de votre persona mène vers des contenus pertinents présentés dans un ton adapté.

2-  Étudier les mots-clés à intégrer

Une fois le persona déterminé, il faut ensuite voir quelles informations il recherche sur le web. Cela se réalise avec des outils comme Google Keyword Planner ou Google Trends. En tenant compte de la région et de la langue, la plateforme renseigne les mots-clés les plus recherchés relatifs à votre thème. Vous pouvez alors sélectionner les mots-clés les plus pertinents à intégrer dans votre contenu.

3-  Décider sur le format de la page

Le format de la page doit convenir au contenu rédigé. Si le mot-clé à intégrer définit l’entreprise ou correspond à ses services, l’article se taille une place dans les pages principales du site. En revanche, les sujets d’actualité et les tutoriels adoptent des formes d’articles de blog.

4-  Se servir de sources fiables et choisir une bonne structure

Un article bien structuré s’avère facile à lire. Mais il aide aussi les moteurs de recherche à bien cerner les axes du contenu en vue du référencement. Ainsi faut-il prévoir des sous-titres et des paragraphes organisés par thématique, par ordre chronologique, par ordre de difficulté… De plus, le choix des sources ne se fait pas à la légère. Les sites sources de bonne réputation valorisent votre article, que ce soit aux yeux de Google ou des internautes.

 

Étape de la rédaction

Après une préparation optimale, vous pouvez vous lancer dans la rédaction, qui devrait correspondre à 20 % de la tâche intégrale.

1-  Rédiger en pensant au lecteur cible

Pour assurer cette phase, les attentes de votre persona sont tout ce que vous devez avoir en tête. Comme les lecteurs détiennent une capacité moyenne d’attention de 6,8 secondes, soyez dès le début accrocheur. Allez droit au but pour captiver les internautes souvent pressés et impatients.

En 2021, les recherches vocales attirent de plus en plus d’utilisateurs. Ainsi, les contenus qui parlent à l’internaute deviennent d’autant plus exigés. Google détecte mieux les pages répondant à une requête vocale. Le style se rapprochant du langage oral est alors préconisé.

2-  Travailler le sémantisme et les accroches

Après la rédaction brute du premier jet, il faut penser à tailler le contenu pour la première fois. Cela s’effectue par la création d’un nuage sémantique autour du mot-clé principal. En d’autres mots, vous devez inclure des synonymes associés à votre thématique. Cette précaution aide les moteurs de recherche dans la compréhension du contexte de votre article.

Les accroches méritent également votre attention. Choisissez des mots engageants qui dégagent une impression de rapidité, de nouveauté et de gratuité comme recherchent les internautes.

3-  Se relire

Après une petite pause pour vous rafraîchir les idées, la relecture est de rigueur. Vérifiez si des fautes d’orthographe se sont glissées dans votre article. Considérez aussi l’enchaînement logique des paragraphes, la structure définie et la réponse aux besoins du lecteur cible.

Après cette étape, vous pouvez publier votre contenu. Mais celui-ci aura du mal à se retrouver parmi les premiers résultats de Google. Pour mieux le référencer, prenez la peine d’accomplir la troisième partie du guide.

 

Étape d’optimisation pour se hisser en première position

Afin d’optimiser votre contenu, commencez par insérer le mot-clé principal dans le méta-titre et dans la méta-description, qui sont tous les deux accrocheurs. Sans être trop long, l’URL de votre page doit aussi contenir le mot-clé.

La longueur du contenu et sa densité en mots-clés contribuent également à l’optimisation de la page. Avec un texte de 700 mots ou plus, votre page se démarque aux yeux des moteurs de recherche. Mais les articles considérés comme source d’information pertinente sont ceux allant au-delà de 1200 mots. Une densité de mots-clés de 1 à 2 %, soit 10 à 20 insertions pour un article de 1000 mots, favorise l’optimisation. 

Le SEO repose aussi sur le netlinking, une technique qui consiste à travailler la popularité et la visibilité du site par des liens hypertextes externes pointant vers la page.   

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.