CMS quelles seront les nouveautés pour cette année ? - It-Revue
641
post-template-default,single,single-post,postid-641,single-format-standard,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-11.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive
CMS 2021 - It-Revue

CMS 2021, que va-t’il se passer ?

Le système de gestion de contenu, communément appelé CMS, permet d’aider chaque entreprise à augmenter le flux de visiteurs sur son site web et de les fidéliser. Administration, publication et mise à jour du site sont indispensables pour son bon positionnement sur les moteurs de recherches.

 

CMS 2021, WordPress conserve sa place de leader

Selon une étude menée par W3Techs, WordPress continue sa progression et se confirme sa première place en tant que CMS. En effet, il représente désormais 39,5% de tous les sites web en 2021, contre 35% l’année précédente. Pour ce qui est des sites qui se passent de CMS, ils ne sont que de 38,3% des sites web existants.

Dans les détails, sur le marché du CMS en particulier, WordPress reste dominant avec 64,1% des parts de marché.

 

Top 10 des CMS de 2021

WordPress occupe la tête du podium, au détriment de Joomla et Shopify, bien que ce dernier se présente comme étant une référence pour les sites e-commerce. Par ailleurs, force est de constater que le leader commence à gagner en part de marché avec son plug-in dédié, WooCommerce.

L’essor de Shopify reste toutefois intéressant, avec son titre du deuxième CMS le plus populaire en mai 2020. C’est également le deuxième CMS avec une croissance rapide, avec 3,2% des sites web en 2021, contre 1,9% seulement en 2020.

Voici alors le classement des CMS les plus populaire en 2021 ainsi que leur part de marché respectif :

  1. WordPress (64,1%) ;
  2. Shopify (5,2 %) ;
  3. Joomla (3,5 %) ;
  4. Drupal (2,5 %) ;
  5. Wix (2,4 %) ;
  6. Squarespace (2,4 %) ;
  7. Bitrix (1,7 %) ;
  8. Blogger (1,6 %) ;
  9. Magento (1,2 %) ;
  10. OpenCart (1,0 %).

D’autres CMS connus restent loin dans le classement, ce qui n’empêche pas de les mentionner ici :

  • Prestashop avec 0,8%, à la 11ème place ;
  • Weebly et TY03 avec 0,5% chacun à la 12ème position ;
  • Bigcommerce avec 0,4% à la 14ème position.

 

Une popularité accrue de WordPress face à ses concurrents

Toujours selon les études menées par W3Techs, la position de WordPress est en perpétuelle progression en termes de popularité et de trafic. En interprétant la courbe sur un graphique, on constate que :

WordPress se démarque largement de ces concurrents comme Wix, Joomla, Drupal ou Shopify

Le niveau de trafic des sites WordPress se hisse à peu près au même niveau que celui des sites sous Shopify.

 

CMS 2021, comment faire le bon choix ?

Avec la pluralité de CMS sur le marché, il est souvent difficile de choisir celui qui correspond à nos besoins. Les possibilités varient entre les sites d’entreprise à grande envergure et les solutions de blogs. Il faut savoir qu’il existe trois principaux domaines d’application en ce qui concerne les systèmes de gestion de contenu. Ainsi, le logiciel choisi doit être adéquat à la nature du nouveau projet. Voici quelques critères à prendre en compte pour trouver le bon outil.

Gestion de contenu web

L’outil classique se focalise plus sur la création et la gestion de contenu. Ce système implique toutefois plusieurs éléments :

  • Accès au back-end des rédacteurs ;
  • Meilleure présentation pour le lecteur, notamment via des contenus multimédias ;
  • Gestion complète des droits ;
  • Recherche de plein texte ;
  • Gestion des nouvelles et des actualités ;
  • Capacité à présenter un contenu en plusieurs langues.

 

Les publications de blog

Le blog au cœur du CMS. L’outil choisi sert à la mise à disposition des contenus et des catégories complexes tout en permettant l’interaction avec les réseaux sociaux et les autres fonctions du Web.

Le CMS doit également mettre l’accent sur l’interaction avec le lecteur et offrir la possibilité de contrôler les dates de publications ou encore une rédaction rapide d’un article.

Dans l’idéal, toutes ces fonctionnalités devraient pouvoir être gérées sur mobile.

 

Les réseaux sociaux

Pour les réseaux sociaux, le développement et la mobilisation des communautés virtuelles demandent des paramètres plus complexes que pour un blog. En effet, les cibles sont actives et non passives. C’est aux développeurs du site et aux membres de la communauté de créer les contenus. 

Tags:
,
No Comments

Post A Comment