3 erreurs à ne plus commettre en webmarketing - It-Revue
611
post-template-default,single,single-post,postid-611,single-format-standard,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-11.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive
erreurs en webmarketing - It-revue

3 erreurs à ne plus commettre en webmarketing

De nombreuses entreprises pensent avoir trouvé LA meilleure stratégie webmarketing, celle qui, à coup sûr, fera un carton, et s’étonnent par la suite de ne pas avoir les résultats escomptés. Nombre d’entre elles ne sont malheureusement pas conscientes des faux pas qu’elles commettent. Afin de vous aider dans vos actions webmarketing, voyons ensemble les 3 erreurs à éviter. 

Ne pas connaître son buyer persona

Ne pas prendre la peine de connaître votre buyer persona en webmarketing est une erreur qui peut vous coûter cher. Mais qu’est-ce donc un buyer persona et en quoi est-il si important ?

 Neil Patel définit le buyer persona comme étant la représentation semi-fictive de votre client idéal, basée sur une étude de marché et des données réelles à propos de vos clients actuels. Créer son buyer persona consiste donc à définir le profil type des personnes susceptibles d’être intéressées par votre produit ou service. Pour cela, il vous faut identifier et analyser plusieurs critères tels que leur situation professionnelle et personnelle, leurs centres d’intérêt, leurs objectifs, leurs motivations d’achats, leurs problématiques…

 Quel est vraiment l’intérêt d’identifier votre buyer persona dans le webmarketing diriez-vous ? Et bien, la réponse est simple. La connaissance précise de votre clientèle cible vous aidera à prendre les bonnes décisions. En effet, l’élaboration de vos campagnes marketing et la création de vos contenus se feront sur la base des connaissances dont vous disposez sur votre buyer persona. Sans ces connaissances, difficile de créer un contenu pertinent, de générer des leads qualifiés et d’aboutir à une vente. 

 En somme, une stratégie webmarketing mise en place dans l’ignorance de son buyer persona est condamnée à l’échec.

 Ne pas faire d’analyse des audiences avant une publicité

L’un des avantages qu’offre la publicité en ligne est de pouvoir cibler de manière précise son audience. Ce serait dommage de bâcler, voire même d’omettre l’analyse de ce dernier avant le lancement d’une campagne. 

Ainsi, avant de lancer une campagne publicitaire en ligne, il vous faut engranger le maximum d’informations sur votre public cible. Mise à part les informations sur son identité, ses centres d’intérêt, etc, il est également important de connaître ses plateformes de prédilections ainsi que l’heure à laquelle il est le plus présent. Produire un contenu attractif c’est bien, mais encore faut-il trouver la bonne heure et la bonne plateforme de diffusion pour que le message lancé ne soit pas juste un cri dans le vide. Grâce à cette analyse, vous produirez un contenu pertinent au bon moment et sur la bonne plateforme. 

En bref, analyser votre audience avant chaque campagne webmarketing vous donnera l’assurance que votre budget publicité sera utilisé à bon escient.

 Bâcler l’analyse de performance des sites

À l’ère du digital, il est d’autant plus important d’accorder une attention particulière à la performance de son site web. Dans un monde où quasiment tout se trouve sur internet, les utilisateurs ont l’embarras du choix. Pour vous démarquer du lot et donner envie aux internautes de parcourir votre site, il faut donc vous assurer de sa performance. 

Conséquences

 Que se passe-t-il lorsque vous bâclez l’analyse de votre site ? Tout d’abord, au niveau du positionnement. Dans l’absence d’une analyse approfondie, impossible pour vous de savoir si vous êtes positionné sur les bons mots clés. Votre site risque alors de ne même pas apparaître sur la première page des moteurs de recherches. Et posez-vous la question : avez-vous déjà cliqué sur la deuxième page des résultats d’un moteur de recherche ? On imagine bien que non. Si votre site n’est pas affiché dans les premiers résultats, c’est comme si elle n’existait pas.

 Passons maintenant au côté technique du site. Admettons que vous avez bien bossé sur vos mots clés. Lors de ses recherches, l’internaute aperçoit votre site dans les trois premières lignes des résultats, et, clique dessus. Et là, mauvaise surprise, la page met un temps fou à apparaître, l’interface est loin d’être conviviale, le visiteur a du mal à se retrouver parmi tous les menus. Bref, à coup sûr, il ne s’attardera pas davantage sur votre site et préfèrera passer à un autre. Pour pallier ce problème, plusieurs outils vous permettent de tester la performance technique de votre site web.

Et les KPIs ?

 Qu’en est-il des autres KPI webmarketing ? S’agissant de performance d’un site web, d’autres données telles que le taux de rebond, taux de sortie, nombre de session, etc, ne sont pas à négliger. En effet, connaître le temps qu’a passé une personne sur le site, combien de page a-t-elle visité avant de sortir ou encore combien de fois un article a été partagé permettent également d’avoir une meilleure idée de la performance d’un site. Prenons l’exemple d’un site e-commerce. Si les internautes ne visitent que brièvement une seule page pendant puis ressortent sans en  visiter d’autres, c’est clair qu’il y a un problème. En étudiant de plus près les statistiques de votre site web, vous pourrez plus facilement identifier les blocages et y apporter les solutions qui s’imposent.

 En résumé, une analyse régulière de l’ensemble de votre site vous permet de détecter assez rapidement tous les points négatifs. Un site performant vous assure des prospects qualifiés.

Tags:
No Comments

Post A Comment